REPUBLIQUE FRANCAISE               *****               DEPARTEMENT DE L'OISE

Plantations


Accueil
Remonter

Réimplantation d'une ripisylve

 

1) La ripisylve : un trait d'union entre l'eau et la terre...

  •  Définition de la ripisylve :

La ripisylve (étymologiquement du latin rippa " rive " et sylva " forêt " ) est définie comme l'ensemble des formations boisées présentes sur les rives d'un cours d'eau. De nombreuses espèces animales et végétales y sont inféodées.

2) Description et fonctionnalité

  •  La végétation des berges entretien des relations étroites avec la rivière et remplit de multiples fonctions.

       

  •  Une ripisylve est dite " équilibrée " lorsqu'elle est composée d'arbres de tous les âges et de 3 strates.

" La strate herbacée                                                                         " La strate arbustive                                                                        "    La strate arborescente

 

3) Les sites retenues

  •  Le projet concerne 3 affluents de la Brèche.

Il s'agit de :

" Le Ru de la Garde (Agnetz)                                                  " Le Ru du Rayon (Rantigny)                                                  " Le Fossé St Catherine (Breuil-le-Vert)

Cette réalisation n'est possible qu'après proposition et accord des propriétaires et exploitants agricoles concernés. Une convention valide les engagements de chacun.

4) La problématique générale

En période d'étiage, il est constaté dans le lit mineur de ces ruisseaux un développement anarchique des hélophytes et hydrophytes. Cette problématique crée un frein hydraulique et piège les déchets issus des réseaux d'eau pluviale.

Ces éléments contribuent à des demandes récurrentes (élus, riverains) d'actions curatives (faucardage, curage) en milieu urbain ou périurbain.

       

A gauche " Ru de la Garde " - Milieu " Ru du Rayon " - A droite " Fossé St Catherine "

5) Nature des travaux

L'objectif des travaux vise notamment à ombrager le ruisseau pour limiter le développement estival des herbiers et donc les interventions curatives (faucardage, curage) traumatisantes pour le milieu.

Les essences implantées, après concertation avec les riverains volontaires, seront positionnées entre le pied et la crête de la berge, en fonction des espèces, sous forme de placettes alternativement sur l'une ou l'autre des berges.

Sur l'ensemble des sites retenues, 700 plants seront plantés par le personnel du syndicat.

 

Veuillez trouver ci-dessous, les différents dossiers relatifs à ce projet (cliquer sur les liens)

- Etat des lieux - reimplantation d'une ripisylve

- Convention plantations

- Modalites de gestion de la vegetations des berges de cours d'eau

 

 Haut de page